«J’ai sauté sur l’occasion de diriger une entreprise»

Rémi Charrier développe un guide de neurochirurgie stéréotactique pour Stereotools, une start-up fondée par deux professeurs de l’EPFL.

RemiCharrier.jpg
Rémi Charrier

Ingénieur diplômé de l’Ecole supérieure de physique, chimie et électronique de Lyon, Rémi Charrier peut, à 27 ans, se vanter d’un parcours rondement mené. En 2005, il réalise sa dernière année d’études sur les rives du lac Léman, dans le cadre d’une spécialisation en ingénierie informatique médicale. Il passe ensuite trois ans à faire des recherches pour différents laboratoires suisses, français et américains.

«Mais après trois années de recherche, j’ai eu l’impression énervante de ne pas pouvoir réellement développer des produits utiles au corps médical. Lorsque Jean-Philippe Thiran et Claudio Pollo, deux professeurs de l’EPFL, m’ont proposé de prendre la tête de Stereotools, j’ai sauté sur l’occasion.» La start-up dont il est désormais CEO développe un guide de neurochirurgie stéréotactique léger et maniable, qui permet la pose simultanée de deux électrodes dans le cerveau, et donc de diviser par deux la durée de ces interventions.

Après avoir passé avec succès les deux premières étapes du financement venturekick et reçu les 30’000 francs promis à la clef, Stereotools a également touché un prêt de la Fondation pour l’innovation technologique. Créée officiellement en mai 2009, la société vient d’initier le développement d’un prototype de test sur l’être humain, après des résultats ex vivo.

Weiterführende Links

annual report 2013

Mehr als 11 Mio. an Startkapital, über 298 finanzierte Startups, mehr als 464 Mio. an Folgefinanzierungen und 2433 neue Jobs - dies ist der Erfolgsausweis von venture kick seit die private Initiative im Herbst 2007 ins Leben gerufen wurde (Konsortium).

annual report 2013

Eine philanthropische Initiative eines privaten Konsortiums

Wissenschaftliche Innovationen in die Marktwirtschaft zu transferieren und damit nachhaltige Arbeitsplätze zu schaffen ist der Schlüssel für sozialen und wirtschaftlichen Wohlstand. Startups sind besonders in den Anfängen hohen wirtschaftlichen Risiken ausgesetzt, die weder von öffentlichen Geldern, noch von privaten Investoren abgefedert werden. Diese Lücke zu schliessen und Startups in einer sehr frühen Phase zu unterstützen ist wichtig und eine philantropische Aufgabe.