Nanofiber illuminator lauréat du KPMG's Inspiration Grant

Le projet de fibres optiques à haute capacité porté par une équipe de l'EPFL et soutenu par venture kick est le lauréat du prix à l'innovation décerné par le consultant. Dotée de 50'000 francs, la distinction servira à financer la prochaine étape de développement.

img_nanofiber_illuminator_rivier_tissot_2131.jpg
L'équipe gagnant de Nanofiber illuminator: Simon Rivier et Yann Tissot

C'est une nouvelle génération de fibres optiques dédiées à l'éclairage que KPGM a décidé de soutenir cette année. A l'heure actuelle, plus de la moitié de la consommation énergétique des appareils portables tels que les ordinateurs ou les tablettes tactiles est directement engloutie par les écrans, en particulier lorsque ceux-ci sont rétro-éclairés. La taille de ces écrans, toujours plus volumineuse, suscite de nombreuses contraintes ayant une incidence directe sur leur efficience et leur luminosité. Le grand inconvénient réside dans le fait qu’environ 60% de la lumière produite ne parvient pas à sa destination désignée.

Mince comme un cheveu, puissant comme 100 LED
L’équipe du projet primé, emmenée par Simon Rivier et Yann Tissot, chercheur à l'EPFL, a développé, à l’aide de nanotechnologies, des guides d’onde extrêmement minces permettant d’éclairer des écrans de manière plus efficace, plus régulière et plus économique. À la différence de la technologie précédente, ces guides d’ondes peuvent être intégrés sélectivement dans l’écran. Et une seule de ces fibres, de l’épaisseur d’un cheveu humain, remplace une centaine de LED. Cette technologie est donc non seulement plus flexible, mais aussi plus économique et très efficicace.

Avantage général et nombreuses possibilités d’utilisation
Les chercheurs à la base ont développé ces nanofibres spécifiquement pour le rétroéclairage des écrans. Mais les caractéristiques de la technologie lui ouvrent également des possibilités d’application dans le secteur médical ou mécanique. C'est en raison de ce très grand potentiel  - outre la qualité du projet et de l'équipe qui le porte - que venture kick soutient Nanofiber illuminator, la start-up qui est en passe d'être constituée par Yann Tissot et ses collègues.

Weiterführende Links

annual report 2013

Mehr als 11 Mio. an Startkapital, über 298 finanzierte Startups, mehr als 464 Mio. an Folgefinanzierungen und 2433 neue Jobs - dies ist der Erfolgsausweis von venture kick seit die private Initiative im Herbst 2007 ins Leben gerufen wurde (Konsortium).

annual report 2013

Eine philanthropische Initiative eines privaten Konsortiums

Wissenschaftliche Innovationen in die Marktwirtschaft zu transferieren und damit nachhaltige Arbeitsplätze zu schaffen ist der Schlüssel für sozialen und wirtschaftlichen Wohlstand. Startups sind besonders in den Anfängen hohen wirtschaftlichen Risiken ausgesetzt, die weder von öffentlichen Geldern, noch von privaten Investoren abgefedert werden. Diese Lücke zu schliessen und Startups in einer sehr frühen Phase zu unterstützen ist wichtig und eine philantropische Aufgabe.