Attolight distingué par le label CTI Start-up

La Commission pour la technologie et l'innovation CTI a récompensé le spin-off de l'EPFL par le précieux sésame, confirmant le statut d'Attolight de société prometteuse.

img_attolight_2131.jpg
La nouvelle identité visuelle et le comité de direction d'Attolight, de gauche à droite: Tobias Wittich, Peter H. Müller, Samuel Sonderegger, Jean Berney et Colin Turner.

Attolight surfe sur la vague du succès. La société issue de l'EPFL et basée au Parc scientifique d'Ecublens vient de recevoir le label CTI Start-up, clôturant ainsi le coaching prodigué par les experts dépêchés par la Commission pour la technologie et l'innovation CTI. Une bonne nouvelle pour la start-up qui a également été parmi les finalistes du Prix de la Fondation W.A. de Vigier et qui a remporté le Prix Vittoz "Cap International" cette année. Ce dernier prix a pour ambition d'ouvrir les portes du marché américain à trois start-up sélectionnées.

Du spin-off à l'entreprise solide
Attolight a été fondée en 2008 par Samuel Sonderegger et Jean Berney, alors tous deux doctorants à l'EPFL et désormais alumni venturelab, et qui demeurent aujourd'hui aux commandes de leur entreprise. La technologie unique développée au sein du Laboratoire d'optique quantique et d'électronique de la haute école lausannoise - devenu depuis Laboratoire d'optoélectronique quantique - combinant microscopie électronique à balayage et spectroscopie ultrarapide a été transférée à la société Attolight qui l'a développée sous forme de produit. Selon Samuel Sonderegger, qui occupe la fonction de directeur exécutif, Attolight est soutenue par un petit groupe d'investisseurs de haut niveau et est en train de clôturer son deuxième tour de financement, après un financement initial de 800'000 réalisé en novembre 2010.

Bienvenue dans le nanomonde
La gamme des produits développés par l'entreprise va de la microscopie optique à haute résolution aux systèmes de cathodoluminescence résolue en temps, soit des systèmes qui sont susceptibles de s'interfacer avec les outils utilisés par les chercheurs dans le milieu académique ou les industriels qui doivent pouvoir disposer de solutions de mesure extrêmement précises. Ce type de produits offre une résolution spatiale de quelque 10 nanomètres avec un champ de vision près de 100 fois plus large que ce que promettent les solutions concurrentes, avec l'avantage supplémentaire pour la clientèle de ne pas être obligée de passer de longs moments à aligner ses échantillons avant de procéder aux mesures. "Le positionnement de l'échantillon se fait à l'oeil, via le microscope, et la mesure commence immédiatement. Aucun alignement optique n'est requis", explique Samuel Sonderegger.

Avec ce label CTI Start-up, Attolight va gagner davantage de visibilité et confirmer son statut de start-up "parmi les plus prometteuses de 2011", clôturant par la même occasion "un processus de coaching qui a mené la société sur le chemin du développement sur la durée", note l'entreprise. Pour marquer le coup, Attolight a inauguré sa nouvelle identité visuelle, impactant son site web et son logo, qui a été implémentée en juillet. "Nous nous engageons à fournir à nos clients des solutions innovantes rendant possible l'optimisation de procédés de caractérisation faciles d'utilisation, flexibles et adaptables. Nous espérons que notre site web nous fournira l'occasion d'échanger et de recevoir des feedbacks", explique la société.

Weiterführende Links

annual report 2013

Mehr als 11 Mio. an Startkapital, über 298 finanzierte Startups, mehr als 464 Mio. an Folgefinanzierungen und 2433 neue Jobs - dies ist der Erfolgsausweis von venture kick seit die private Initiative im Herbst 2007 ins Leben gerufen wurde (Konsortium).

annual report 2013

Eine philanthropische Initiative eines privaten Konsortiums

Wissenschaftliche Innovationen in die Marktwirtschaft zu transferieren und damit nachhaltige Arbeitsplätze zu schaffen ist der Schlüssel für sozialen und wirtschaftlichen Wohlstand. Startups sind besonders in den Anfängen hohen wirtschaftlichen Risiken ausgesetzt, die weder von öffentlichen Geldern, noch von privaten Investoren abgefedert werden. Diese Lücke zu schliessen und Startups in einer sehr frühen Phase zu unterstützen ist wichtig und eine philantropische Aufgabe.