Réduire la consommation énergétique de l'informatique

Venture kick récompense de nouvelles idées susceptibles de donner naissance à des start-up. Dans la dernière moisson des "venture pitch" figure une technologie qui pourrait réduire la consommation énergétique des composants informatiques.

amin_shokrollah_185.jpg
Amin Shokrollahi veut convaincre le jury de venture kick avec son projet Candou Signaling

Venture kick compte 4 nouveaux bénéficiaires au terme de la phase I du concours, lesquels récoltent les 10'000 premiers francs nécessaires au capital d'amorçage de leur start-up. Parmi eux figure Amin Shokrollahi. Ce professeur à l'EPFL a mis au point une technologie susceptible de réduire la consommation énergétique des composants informatiques tout en augmentant la vitesse de transmission de l'information, par exemple entre le processeur et la mémoire vive.

Amin Shokrollahi a oeuvré dans de nombreux domaines, comme la théorie du codage informatique, l'algèbre et la théorie des nombres. Il est particulièrement reconnu pour des algorithmes de décodage. Il est l'inventeur des codes Tornado et Raptor, qui sont devenus des standards et sont utilisés de manière pratique dans des applications tels que la transmission de données. Avant de rejoindre l'EPFL, il a occupé des fonctions importantes auprès de Digital Fountain, de Bell Labs et a été chercheur à l'Institut des sciences informatiques de Berkeley.

Le projet d'Amin Shokrollahi, baptisé Candou Signaling, entre dans la phase II de venture kick, laquelle est dotée de 20'000 francs. S'il convainc le jury, le candidat peut tenter de décrocher les 100'000 derniers francs nécessaires au démarrage de son entreprise.

Les autres lauréats venture kick

Trois autres candidats bénéficient de 10'000 francs et concourrent pour la phase II du programme. Il s'agit de Nils Reinke (Winterthur Instruments), David Becker (Zkipster) et Timo Hafner (InductWarm).

Weiterführende Links

annual report 2013

Mehr als 11 Mio. an Startkapital, über 298 finanzierte Startups, mehr als 464 Mio. an Folgefinanzierungen und 2433 neue Jobs - dies ist der Erfolgsausweis von venture kick seit die private Initiative im Herbst 2007 ins Leben gerufen wurde (Konsortium).

annual report 2013

Eine philanthropische Initiative eines privaten Konsortiums

Wissenschaftliche Innovationen in die Marktwirtschaft zu transferieren und damit nachhaltige Arbeitsplätze zu schaffen ist der Schlüssel für sozialen und wirtschaftlichen Wohlstand. Startups sind besonders in den Anfängen hohen wirtschaftlichen Risiken ausgesetzt, die weder von öffentlichen Geldern, noch von privaten Investoren abgefedert werden. Diese Lücke zu schliessen und Startups in einer sehr frühen Phase zu unterstützen ist wichtig und eine philantropische Aufgabe.