Coup de pouce financier pour Habtronics et F-Gen

Deux projets issus de l'ETHZ bénéficient d'un venture kick d'un montant de 20'000 francs. Giorgia Valsesia, CEO de F-Gen, et Serge Weydert, de la start-up Habtronics, ont convaincu le jury du potentiel de leur projet.

GiorgiaValsesia_SergeWeydert.jpg
Giorgia Valsesia, de la société F-Gen, et Serge Weydert de la start-up Habtronics

Près de 600'000 patients souffrent d'hémorragie cérébrale chaque année en Europe, lesquelles se concluent bien souvent par une infirmité motrice. Traiter ce problème avec une perspective de long terme est justement le propos de Habtronics. La jeune société, conduite par Serge Weydert et Kean Medjdpour, a pour ambition de mettre au point un nouvel outil pour redonner aux personnes victimes d'un accident vasculaire leur motricité perdue.

Remettre le patient au centre de sa physiothérapie
L'innovation mise au point par Habtronics consiste en un appareillage assistant les patients dans leurs exercices de physiothérapie. A la différence des autres produits existant, l'outil de la jeune société zurichoise est à la fois meilleur marché et surtout permet une thérapie avec une relative autonomie des patients. Les clients potentiels de cette innovation ne se restreignent donc pas aux seuls hôpitaux, mais peuvent également être se trouver dans le domaine des cabinets de physiothérapeutes privés. "L'avantage de notre appareil, en plus d'être peu onéreux, est qu'il ne nécessite pas la présence constante d'un thérapeute lorsque le patient s'exerce. Le bénéfice pour le thérapeute est donc double", avance Serge Weydert.

De la biotechnologie blanche pour les industries chimiques
Giorgia Valsesia et son équipe oeuvrent dans un domaine tout autre au sein de la société F-Gen. Ces scientifiques ont développé une plateforme pour le screening et une ligne de produits adaptés pour les besoins industriels dans le domaine de la biotechnologie blanche. Cette dernière englobe l'ensemble des procédés de fabrication industriels qui recourent à des enzymes, des cellules ou des micro-organismes naturels ou optimisés par génie génétique. L'innovation technologique de F-Gen permet aux industriels d'économiser sur les matières qu'ils utilisent, que ce soit pour la chimie de base que la chimie fine. Une solution qui devrait rapidement répondre aux besoins des entreprises bien implantées sur ce marché.

L'ambition de Giorgia Valsesia et de son équipe est de donner le dernier tour de main à la fondation de leur entreprise. F-Gen deviendra alors la 81e jeune entreprise à avoir bénéficié du soutien financier de venture kick.

A propos de venture kick
L'objectif de venture kick est de permettre l'émergence de nouvelles entreprises issues des universités et hautes écoles technologiques ou spécialisées, en octroyant un capital d'amorçage pouvant aller jusqu'à 130'000 francs. Chaque mois, huit projets ont l'opportunité d'être défendus devant un jury de professionels, composés d'entrepreneurs confirmés et d'investisseurs. Quatre d'entre eux peuvent ainsi décrocher 10'000 francs et se qualifier pour le deuxième tour. Trois mois plus tard, les meilleurs projets parviendront à bénéficier de 20'000 francs au terme du deuxième tour et à postuler pour le troisième, doté de 100'000 francs.

Pour en savoir davantage sur le programme: www.venturekick.ch.

Weiterführende Links

annual report 2013

Mehr als 11 Mio. an Startkapital, über 298 finanzierte Startups, mehr als 464 Mio. an Folgefinanzierungen und 2433 neue Jobs - dies ist der Erfolgsausweis von venture kick seit die private Initiative im Herbst 2007 ins Leben gerufen wurde (Konsortium).

annual report 2013

Eine philanthropische Initiative eines privaten Konsortiums

Wissenschaftliche Innovationen in die Marktwirtschaft zu transferieren und damit nachhaltige Arbeitsplätze zu schaffen ist der Schlüssel für sozialen und wirtschaftlichen Wohlstand. Startups sind besonders in den Anfängen hohen wirtschaftlichen Risiken ausgesetzt, die weder von öffentlichen Geldern, noch von privaten Investoren abgefedert werden. Diese Lücke zu schliessen und Startups in einer sehr frühen Phase zu unterstützen ist wichtig und eine philantropische Aufgabe.